top of page

Homéopathie et isothérapie: La maladie pour soigner la maladie!

L’isopathie est un procédé thérapeutique qui utilise à dose atténuée, la substance même qui est la cause d’un état pathologique… dans le but de traiter ou de prévenir les symptômes de cet état maladif.


Le miroir de Narcisse: prise de conscience à venir!

En clair?

  • Diluer et dynamiser le virus qui cause la grippe pour… prévenir ou soigner la grippe.

  • Utiliser une préparation homéopathique de « Cortisone » pour désintoxiquer un organisme longtemps traiter à la cortisone.

  • Ou si on estime qu’un vaccin ait pu générer quelques effets secondaires que ce soit… alors, prendre une dilution dynamiser de ce même vaccin dans le but d’atténuer ou de dissiper complètement les effets secondaires.  

L’idée de prescrire la maladie pour traiter la maladie est un principe dont on retrouve l’application dans tous les domaines de l’existence humaine.

 

En psychanalyse par exemple. « Vous me dite que la relation avec votre mère vous fait souffrir? Alors parlez moi de votre relation avec votre mère! »

L’idée derrière cette méthode n’est donc pas de fuir le problème mais de plonger profondément dans le cœur de la souffrance... car c’est une façon de s’en libérer.


Mettre à jour l'inconscient pour se libérer de l'inconscient. Une forme d'isothérapie!

L’histoire de l’isopathie est riche d’innombrables exemples qui témoigne de son efficacité. Nous en devons un certain nombre à des homéopathes vétérinaires qui au 19ième siècle ont sauver différents types de troupeaux atteint d’épidémies mortels… en utilisant et leur administrant, qui, le sang de ces bêtes, qui le pus des plaies qui les affligeaient.

Oui, encore une fois, utiliser la maladie (le sang du « malade » ou le pus de ses plaies) pour le soigner et le guérir.

 

Curieux? Bizarre? Pourtant vous aurez tous compris que ce procédé thérapeutique a largement été emprunté par les fabricants de vaccins! (Attention, il y a tout de même des éléments essentiels qui distingue l’isopathie et le procédé vaccinal).

  • Pour continuer avec l’utilisation du sang… certains homéopathes dans le monde auront parfois choisie de prescrire une dose diluée et dynamisé du sang menstruel de la patiente même qui se plaint de règles douloureuses.

  • Quant au pus… il n’est pas rare de voir des homéopathes prescrire une dilution de Pyrogénium (remède fait avec du pus) à un enfant souffrant d’une otite purulente.

  • On retrouve aussi dans le registre infini des expériences du même ordre des prescriptions de Staphylocoque dilué pour traiter des infections au Staphylocoque

  • Ou encore des dilutions de Diphtérinum (remède homéopathique fait avec la bactérie de la dyphtérie) pour soigner certains des symptômes associés à la diphtérie (affection o.r.l., bronchites, maux de gorge…)

  • Une allergie aux poils de chat peut-elle être possiblement traité avec un remède homéopathique fait à partir des poils de chats? Oui.

  • Un coup de soleil au niveau du visage peut-il possiblement être traité par le remède homéopathique « Sol »? Oui  

L’une des manifestations les plus connus de l’isothérapie est le procédé thérapeutique qu’on appelle Amaroli (ou urinothérapie) L’idée sous-jacente à amaroli est que l’urine (sa propre urine) contient tous les éléments utiles et nécessaire pour opérer une désintoxication de l’organisme.

 

Dans un article écrit dans la revue « Juste Naturo » le médecin Suisse et naturopathe Christian Tal Schaller rappel que cette pratique connue depuis l’antiquité et pratiqué dans un grand nombre de pays, est appliqué aujourd’hui régulièrement par plusieurs millions d’Allemands. https://www.justenaturo.com/post/pourquoi-10-millions-d-allemands-boivent-ils-leur-urine-chaque-matin


Désintoxiquer les effets secondaires possibles d'un vaccin par une dose homéopathique du même vaccin. Isothérapie

Personnellement, mon contact le plus étroit avec l’isothérapie st celui qui, depuis 10 ans de pratique et de consultations avec des enfants diagnostiqués appartenant au « spectre de l’autisme » me voit leur prescrire des doses diluées et dynamisées de remèdes homéopathiques faits à partir de vaccins.

 

Tous les vaccins administrés aux enfants (DTP, ROR, Hépatite, Méningite, etc.) ont une contrepartie en homéopathie sous la forme de doses de 30 à 50,000k.

 

Pourquoi prescrire le remède homéopathique ROR 200 ou DTP 10,000 à un enfant?

Tout simplement parce que les informations recueillis lors de la consultation inclinent à soupçonner que suite à cette vaccination, certains symptômes se soient développés.

La prescription n’a alors que pour objectif de désintoxiquer l’enfant des effets secondaires possibles du vaccin.

Des homéopathes de partout dans le monde aujourd’hui (notamment feu Tinus Smits, Isaac Golden…) utilise l’isothérapie pour atténuer, soigner les enfants autistiques.

 

Prévention et isothérapie?

Certains courants de la communauté homéopathique ont cependant des doutes quant à la possibilité d’utiliser l’homéopathie et notamment l’isothérapie, dans l’optique de la prévention.

 

  • En clair… peut-on prévenir la grippe lorsqu’il y a épidémie en prenant quelques doses homéopathiques d’Influenza ou d’Oscillococcinum?

  • Peut-on prévenir les possibles effets secondaires du vaccin HPV contre le papillomavirus en prenant préalablement une dose de HPV 30 ou 200?

  • Peut-on prévenir les piqûres de moustiques en prenant avant de sortir dans les champs une dose de moustiques (maringouins) 30?  

Des rapports émanant de Cuba et du Brésil affirme que des épidémies de leptospirose et de méningite ont été contrecarré à plus de 95% chez des sujets ayant eu la chance de suivre une prophylaxie homéopathique.

 

Donc, en l’absence de symptômes chez un individu, un remède homéopathique dilué et dynamisé peut-il induire une réaction du système immunitaire qui à pour conséquence de préparer celui-ci a la possible contamination ou invasion d’un agent dit morbide?

Je le crois. La littérature homéopathique abonde aussi en information soutenant ce fait.

 

Au final, lorsqu’on saisit que l’isothérapie nous permet de vérifier clairement que… « la maladie peut traiter la maladie », on se met à penser que sur cette base, à un autre niveau, l’ombre peut traiter l’ombre et plus précisément que l’éclosion de plus en plus visibles d’un univers d’horreurs, de violences, d’incohérences et d’absurdités porte en lui la réponse qui conduit aux prises de conscience qui sont le terrain de la guérison de notre monde.



71 views0 comments

Comentarios


bottom of page