NATRUM MURIATICUM

NATRUM MURIATICUM

Ce à quoi on résiste…persiste!

THYROÏDE – MAUX DE TÊTE – DÉSHYDRATATION – ANÉMIE – SOIF – DÉSIR DE SEL – MAIGREUR – DÉPRESSION – HERPES.

Essence:

Sankaran :

Le sentiment principal, chez ce remède, est celui d’être délaissé, trahi ou déçu par la personne en qui il a le plus confiance ou par la personne qu’il aime. La relation qu’il recherche en est une d’amitié, de romance, une relation ‘un à un’.

Il sentira que sa confiance a été trahie. Il a peur d’être blessé émotionnellement et c’est pourquoi il se montre réservé et inapprochable. En même temps, il souffre d’une grande insécurité et d’une crainte d’être seul.

Chez plusieurs de ces patients, j’ai trouvé une histoire de querelle entre les parents. Il existe presque toujours une histoire d’amour déçu chez les sujets Natrum Muriaticum. Un grand chagrin, par exemple, après le décès d’un être cher.

Grandgeorge :

Le père. Les enfants Natrum Muriaticum ont un problème avec le père; soit, trop présent, qu'il ait été à l’origine d’une relation fusionnelle père-enfant, soit, au contraire, qu’il ait été physiquement ou moralement absent.

Natrum Muriaticum se mure en lui-même, dans une superbe réserve. Il parle tard et peu, ne raconte rien de ce qui se passe dans sa vie (à l’école par exemple).

C’est un remède de jalousie entre enfants (Arsenicum, Nux Vomica, Sepia).

Vithoulkas :

La caractéristique sous-jacente à toute la pathologie de Natrum Muriaticum est l’introversion, née de la grande vulnérabilité du sujet aux chocs émotionnels.

Il s’introvertit afin de se mettre émotionnellement à l’abri, préférant la lecture (en général des histoires romantiques ou des sujets traitant des relations humaines), la musique, la rêverie.

La souffrance morale pour lui-même ou pour les autres est un point essentiel. Comme toute humiliation personnelle est vécue comme la ‘fin du monde’, il est incapable d’infliger sciemment de la peine à autrui.

Murphy :

La grande pathologie de Natrum Muriaticum est l’incapacité à donner ou à recevoir l’Amour. Le sujet est sensible. Il construit un mur pour se protéger car il a peur d’être blessé. Il se sent facilement coupable et il a de la difficulté à exprimer ses émotions.

Romantique, sentimental, introverti, intellectuel et rationalisant ses émotions, le sujet est souvent un travailleur ‘maladif’.Il a la crainte d’être ridiculisé, humilié.

Stoïque, introverti, n’ayant souvent pas pleuré depuis très longtemps, c’est quelqu’un qui, malgré les barricades qu’il érige autour de lui, souffrira d’être rejeté, de ne pas être aimé et qui en fera une dépression.

Scholten :

Natrum: Tristesse et dépression; renfermé; seul; sensible; restriction.

Muriaticum : Pitié de soi; mère; conscience de soi; prendre soin; attentif.

Être seul au monde; infertilité; n’est pas nourri émotionnellement.

Ghegas :

Tous les Natrum sont hyper-sensibles et renfermés. Afin de supprimer leur hypersensibilité dans ce monde difficile, ils peuvent parfois commencer à prendre de l’alcool, des tranquillisants ou même des drogues comme la marijuana et l’héroïne.

L’idée centrale de Nat. Mur. est la blessure sur le plan émotionnel. Avec Nat. Mur., il y aura presque toujours un nombre d’événements dans leur vie qui les a sérieusement blessés; parfois, vous retrouverez

plusieurs expériences Ignatia qui se sont succédées. Pour être si gravement blessés sur le plan émotionnel, les sujets Nat. Mur. doivent être très sensibles.

Les Nat. Mur. sont de bons observateurs et ils comprennent tout le monde et tout ce qui se passe autour d’eux sans un mot. À cause de leur fermeture, ils se sentent comme à l’extérieur des situations, comme s’il s’agissait des sentiments des autres; ceci en fait de bons observateurs objectifs.

Bailey :

Suppression de la douleur émotionnelle : Natrum Muriaticum est le type le plus commun des sociétés modernes. D’après mon expérience, j’estimerais qu’environ un tiers des personnes sont Nat. Mur. On peut ainsi comparer avec l/5 de Lyco. et moins de 2% pour les autres remèdes constitutionnels.

La plupart des patients Natrum Muriaticum sont tellement habiles à camoufler leur douleur intérieure et leur vulnérabilité, qu’il peut être difficile, pour plusieurs homéopathes, de les reconnaître. Ce qui n’aide en rien, c’est que plusieurs homéopathes sont Nat. Mur. eux-mêmes, sans toutefois le réaliser et ils ne peuvent voir le remède car ils sont trop près.

L’adulte Nat.Mur. est une personne en contrôle. Plus renfermé il est, plus il est en contrôle, puisqu’il faut beaucoup de contrôle pour éviter de montrer ses émotions. Les sujets Nat. Mur. ont une vie très ordonnée ; ils ne veulent rien laisser au hasard car quelque chose pourrait arriver et les toucher émotionnellement.

Coulter :

Il a une tendance à se définir lui-même en aidant les autres. C’est le Don Quichotte (idéalisme de la nature, personnalité peu conventionnelle, côté vertueux, zèle réformiste), il a besoin d’une injustice, exactement comme Arsenicum a besoin d’une anxiété. Il ne se soucie guère d’afficher sa richesse, même dans sa façon de s’habiller.

Il a une réelle personnalité, de grandes qualités et une indéniable noblesse d’âme. C’est un ami véritable et prévenant sur lequel on peut compter sans réserves; la considération envers autrui sous-tend fortement son comportement. Stabilité et fiabilité dans ses relations amoureuses : ce sont les meilleurs des maris, monogames, dévoués et inébranlables dans leur fidélité à leur épouse. « Il n’est pas joyeux du tout, et pourtant, il est vite touché par le rire » (Hahnemann).

C’est la seule chose qui le désarme, il ne peut résister à un trait d’humour. Par conséquent, le rire est la face opposée de sa pesanteur ou de sa désolation, et il ne faudrait pas négliger le remède pour l’individu enjoué et plein d’humour « gai, joyeux et de bonne humeur » (Hahnemann). Le patient rit pour ne pas désespérer, l’excès de jovialité peut n’être qu’un masque.

Observations personnelles:

Le sujet Natrum Mur. pourra être un navigateur solitaire, un écrivain, un psychologue ou un acteur célèbre. Un point commun: il ne parle pas de ses émotions; il ne sait pas partager sa vie intérieure; son univers mental est actif, mais son univers émotionnel souvent inhibé.

Il ne parle pas de ce qu’il ressent, ni de ce qui le fait souffrir. Il rationalise, explique, analyse... pour échapper à la douleur.

Les sujets Natrum Mur. ont souvent connu, dans le passé, un grand chagrin, une importante déception, une peine d’amour tragique.

Ce sont des enfants dont les parents se sont séparés; c’est un adulte qui a dû composer avec le décès de son conjoint bien aimé; c’est la première peine d’amour qui laisse une telle douleur, qu’on se promet bien de ne jamais plus donner à nouveau toute sa confiance.

Toutes ces peines ont quelque chose en commun: elles n’ont souvent pas pu être communiquées. L’individu a dû composer seul avec la douleur. Cela demeurera un trait caractéristique de Natrum Mur.: pleurer en silence. Vivre sa peine dans la solitude. Ne pas savoir comment composer avec la consolation.

Natrum Mur. est un grand remède d’infertilité. C’est comme si le sujet jugeait qu’il ne peut donner naissance à un enfant parce qu’il ne saura jamais comment l’aimer correctement.

L’aggravation par la consolation peut être entendue comme une épreuve initiatique. Face à différents types de problèmes, il apprend seul, dans la nuit de son âme, à trouver ses propres ressources intérieures, à comprendre et à maîtriser ses forces qui seront plus tard les véritables clefs de la liberté.

Ce sont, en général, des individus sensibles, objectifs, responsables qui sont souvent de merveilleux confidents. Ce sont des gens qui écoutent, qui peuvent remarquablement conseiller mais qui ne se confient pas.

Ils gèrent leur vie de façon à ne pas être jugés, à ne pas être rejetés. Ils doivent donc souvent composer une vie qui se joue derrière un masque et ils évitent de se mettre dans des situations où le rejet est possible.

De là, la propension à vivre des histoires d’amour impossible. Aimer cet homme marié, aimer cette femme rencontrée en vacances et qui vit à l’autre bout de la terre, aimer ce prisonnier qui sortira dans 10 ans, aimer cette femme beaucoup plus jeune (sa fille?), ou aimer cet homme beaucoup plus vieux (son père?).

La meilleure histoire d’amour est celle qu’on peut s’inventer et non pas celle soumise aux imprévus de la réalité.

Leur souci est de ne pas être blessé mais aussi de ne pas blesser. Ils ne feront jamais de plaisanterie malveillante sur les autres. Ils protègeront les faibles. De ce fait, dès l’enfance et l’adolescence, on remarque que ces sujets sont sérieux.

Sur le plan physique, plusieurs points nous aident à distinguer Natrum Mur.: le bas du corps est plus développé que le haut (bonnes jambes, tronc et cou plus maigres). On remarque des envies, des petites peaux autour des ongles. Aussi, une forte tendance à se ronger les ongles. Parfois également, une ligne verticale fendant la lèvre inférieure et une tendance à l’herpès labial.

Sur le plan général, certains signes nous orientent vers Natrum Mur. :

  1. Habituellement, le patient préfère l’ombre et les journées nuageuses.
  2. Il est aggravé par le soleil.
  3. Aggravé  aussi par la chaleur.
  4. Il subit souvent une baisse d’énergie importante vers 10 heures le matin (crise d’hypoglycémie).
  5. En général, il aime passer ses vacances à la mer.
  6. Il est un grand consommateur de sel ou de produits en contenant (grand désir de poisson).

Natrum Mur., c’est un peu l’étranger de Camus, un être vivant dans une bulle protectrice, flottant au-dessus de la vie et des gens, regardant, écoutant, analysant, mais demeurant hors du monde, loin des sentiments et des émotions.

Natrum Mur., c’est un peu l’ange du film de Fassbinder, "Les ailes du désir". Invisible, il regarde la vie comme on regarde un film. Il ne ressent rien... jusqu’au jour où il est attiré par une femme. Alors, il comprend que l’amour n’est possible que si l’on s’incarne, que si on décide de vivre aussi dans le monde des émotions, que si l’on accepte que le prix de la lumière puisse être d’accepter l’ombre.

En même temps, l’une des grandes caractéristiques de Natrum Mur. est de ressasser sans arrêt les chagrins, offenses, injustices, trahisons, du passé.

Non seulement Natrum Mur. n’oublie pas, mais il utilise des événements désagréables du passé comme des icônes, des moments sacrés qui seront le fondement d’une attitude qui perdurera pour le reste de la vie. “J’ai été trahi par cette femme. Jamais plus je ne donnerai ma confiance”. “Notre famille a été rejetée il y a 100 ans et ça demeure, aujourd’hui encore, notre principal sujet de conversation!”.

En résumé, un enfant Natrum Muriaticum aura les caractéristiques suivantes :

  1. Il sera doux, introverti, sérieux; il parlera peu et favorisera la solitude.
  2. Souvent, il aura des maux de tête.
  3. Le visage sera souvent pâle. Possible présence d’herpès sur les lèvres.
  4. Il aura de la difficulté à endurer le soleil, spécialement sur sa tête.
  5. Le soir, au lit, il pensera aux événements désagréables de la journée et il pleurera.

On peut souvent reconnaître le patient Nat. Mur. au fait qu’il évite nettement le contact du regard, qu’il répugne à répondre aux questions et regarde le sol avec une expression rancunière.

Le fait de parler les dents serrées ou de bouger le moins possible les lèvres en parlant, en conservant la rigidité de la lèvre supérieure désigne souvent le remède.

Une propension pour le violet dans les vêtements peut être un signe que le temps est venu de prescrire ce remède.

Le symptôme révélateur de Nat. Mur. « Incapacité d’uriner en présence d’autrui » (Hering).

Un symptôme caractéristique de Nat. Mur. est le « symptôme de la poignée de porte ». Le patient sourit et appuie sur le fait qu’il va bien, néanmoins, juste au moment de partir, la main sur la poignée de la porte, il se retourne et les larmes lui montent aux yeux, il craque, incapable de supporter plus longtemps ses problèmes.

Chez l’enfant, le fait « d’apprendre lentement à parler » (Kent) est une forte indication pour ce remède et un reflet concret de l’incapacité générale du type à exprimer facilement son émotion. Lorsqu’un parent ou un professeur dit d’un enfant qu’il est ultra-consciencieux, extrêmement anxieux de ne causer aucun ennui, et extra ou peu naturellement sage, le premier remède à considérer est le sel dynamisé.

Nat. Mur. est plus marquant chez l’aîné, l’enfant le plus vulnérable de la famille; celui avec lequel les parents ont dû apprendre par leurs erreurs, qui a dû creuser son propre chemin.

Quand l’élan suicidaire devient pressant, le patient Nat. Mur. aura besoin de Nat. Sulf.

Symptômes psychiques:

  • Sensibles, vulnérables, facilement touchés, ils se sont construits un mur de protection.
  • On remarque, en général, un fort désir de solitude. Ils aimeront écouter de la musique (à laquelle ils sont sensibles), écrire, lire et méditer.
  • S’ils souffrent, peu de gens le sauront. Ils souffrent en solitaire. C’est pourquoi ils pourront s’exiler, partir seuls dans un autre pays. Autrefois, ils entraient souvent dans les ordres religieux.
  • Les animaux de compagnie sont tolérés, parfois même recherchés.
  • Responsables, sérieux, on peut compter sur eux. Votre meilleur ami vient de mourir, Natrum Mur. est le premier à vous offrir son soutien.
  • Ils ont souvent une grande difficulté à pleurer. Même les événements les plus tragiques les laisseront froids, le mental conservant le contrôle sur l'émotionnel, le mental “étouffant” l'émotionnel.
  • Cependant, il arrive que l’alcool ou la drogue les conduise à s’épancher et à parler très abondamment. Un genre de soudain strip-tease émotionnel d’autant plus étonnant qu’il est inattendu.
  • Peur des voleurs qui conduit souvent l’enfant à regarder sous son lit ou dans le placard avant de se coucher.
  • Remède des vieux chagrins ou des vieilles déceptions pourtant encore présents dans la vie du sujet.
  • Souvent impudiques au lit. Langage parfois obscène pendant le coït. Ils peuvent se donner avec emportement physiquement mais émotionnellement, ils demeurent secrets. C’est tout ce qui compte.

Symptômes généraux:

  • Le sujet est en général chaud. C’est pourquoi il est amélioré par le froid, amélioré en se baignant dans les lacs ou les mers dont l’eau est froide.
  • Il est aggravé par le soleil. Le soleil le fatigue, lui donne mal à la tête, le rend mélancolique. Par une belle journée d’été, il se tient à l’ombre.
  • Le désir de sel se manifeste par la forte consommation de chips, fruits de mer, poissons, noix, etc.
  • C’est pourquoi la soif est en général importante. Il se promène avec une bouteille d’eau.
  • Il peut rêver de vacances à la mer (où son énergie est bien meilleure) ou au contraire, être fortement aggravé à la mer (crises d’herpès, maux de tête, fatigue...). On donne souvent Natrum Mur. pour préparer les gens à un séjour à la mer.
  • 10 heures le matin est une période difficile. Chez l’écolier (et l’adulte), c’est la période des maux de tête ou d’une incontrôlable fatigue (écolier qui se couche sur son pupitre).
  • Désir de solitude, irritabilité, douleur précédant les menstruations. C’est un grand remède de SPM.
  • Peur ou inconfort à être touché. Il n’est pas facile de mettre la main sur l’épaule du sujet. On ne se sent pas invité à répéter le geste.
  • L’appétit est important mais le sujet n’engraisse pas, il demeure même souvent assez maigre.
  • Oedèmes localisés et limités (paupières, doigts, chevilles).
  • Aménorrhée de la puberté ou oligoménorrhée avec espacement de plusieurs mois.

Symptômes locaux:

  • C’est un des grands remèdes de céphalées (battantes, martelantes, en clou, ophtalmiques, par excès de chaleur, d’effort intellectuel, etc.). Un ami homéopathe qui pratique depuis plus de 50 ans utilise systématiquement Natrum Mur. 3X pour soigner les céphalées.
  • C’est l’un des rares remèdes d’herpès labial à répétition (fortement aggravé au bord de la mer.)
  • La langue apparaît parfois comme “brûlée", en carte de géographie, signifiant une sécheresse importante à l’intérieur du sujet.
  • Cette sécheresse, on la retrouve à de multiples endroits: intestins, donc constipation; peau, mais aussi au niveau du vagin, entraînant parfois une impossibilité à avoir des relations sexuelles.
  • Sécheresse des lèvres.
  • La peau du visage est, par contre, souvent huileuse avec une tendance à de nombreux petits boutons au sommet du front.
  • Parfois, de fortes douleurs dans le bas du dos, améliorées couché sur le plancher.
  • Il ne pleure pas mais plusieurs facteurs entraînent un larmoiement, entre autres, le vent.
  • Fissure verticale au niveau de la lèvre inférieure et tendance à avoir les lèvres sèches.
  • Douleurs de la colonne vertébrale des jeunes gens mais aussi remède important d’ostéoporose.
  • Rétractions tendineuses rhumatismales et polyarthrite infantile.
  • Ne peut uriner en public.

Étiologies:

Les déceptions, le chagrin, les peines d’amour, les décès, la trahison…

L’absorption prolongée de quinine (à cause du paludisme).

Le soleil et la chaleur.

Une trop forte consommation de sel.

Un séjour à la mer.

Natrum Mur. est l’un de mes cinq remèdes préférés pour...

Aider les enfants (ou les adultes) à exprimer une douleur qui les ronge (comme le sel).

Les maux de tête à répétition.

L’herpès autour des lèvres.

Mais c’est aussi souvent l’un des 10 plus importants remèdes pour...

L’acné des adolescents (solitaires?).

La maladie d’Addison (insuffisance surrénale).

La perte de cheveux.

L’anémie.

La sclérose en plaques.

La constipation.

La blennorragie.

Le goitre.

La thyroïde.

Le rhume des foins.

Les dépressions.

La fatigue nerveuse.

Les affections de la colonne vertébrale.

Les affections de la rate.

Cinq caractéristiques presque uniques de Natrum Muriaticum :

  1. L’aggravation vers 10 heures le matin.
  2. Aversion pour la compagnie et amour de la solitude.
  3. Pensées persistantes, obsessives.
  4. Urines laiteuses après les menstruations.
  5. Rêves anxieux accompagnés de pleurs.

Résumé :

  1. Introverti, sensible, renfermé. Se protège des déceptions.
  2. Rumine les histoires désagréables du passé. Chagrin silencieux.
  3. Désir de choses salées. Éruptions d’herpès.
  4. Aggravé par la chaleur et par le soleil.
  5. Amélioré ou aggravé au bord de la mer.

Observations:

Déficit d’attention :

L’enfant est amené par la mère parce qu’il connaît, depuis quelques mois, des problèmes scolaires (manque d’attention, de concentration, de plaisir à aller à l’école).

Les symptômes retenus: le départ du père il y a environ 1 an; le manque d’appétit de l’enfant et l’aggravation par les farineux; un mauvais sommeil avec réveils fréquents pour aller uriner; le désir de jouer seul, de demeurer dans sa chambre.

Prescription: Natrum Mur. 200K.

Deux jours plus tard, l’enfant se met à pleurer pendant presque toute la journée. Une semaine plus tard, la mère me fait part d’un fort regain d’énergie et d’un appétit d’ogre.

Endométriose :

La patiente (24 ans) consulte pour des problèmes d’endométriose. Les règles sont extrêmement pénibles et elle doit rester au lit pendant deux à trois jours.

Symptômes retenus: maux de tête fréquents et forte aggravation par le soleil (elle doit porter une casquette l’été et ne prend jamais de bains de soleil); fort désir de fromage; adore les fruits de mer; nombreuses taches blanches sur les ongles qu’elle ronge abondamment.

Prescription: Natrum Mur. 30CH une fois par semaine.

Pendant les 3 mois suivants, les règles seront de moins en moins douloureuses. À partir du quatrième mois, absence totale de douleurs et maux de tête presque disparus.

Au cours des deux années suivantes, prise occasionnelle de Natrum Mur. 30CH lorsque les douleurs avaient tendance à revenir.

l'Âme et l'Essence de 100 remèdes homéopathiques
Pour se procurer ce livre

Visionnez gratuitement le cours sur l’étude du remède « Ignatia »