Lycopodium

Lycopodium

L’autorité pour cacher la fragilité!

TROUBLES HÉPATIQUES – CONSTIPATION – DERMATOSES – SCLÉROSE – IRRITABILITÉ – DÉPRESSION – PSORIASIS.

Généralités :

La lycopode est une plante qu’on appelle parfois le ‘soufre végétal’.

Elle appartient au terrain psorique.

La légende affirme qu’il y a très longtemps, la lycopode était une plante de la hauteur d’un arbre alors qu’elle est maintenant de la hauteur d’une simple fougère. De là viendrait ce ‘regret’ de sa grandeur passée.

Domaines d’action :

Le foie; le système porte; l’appareil digestif; la peau; les organes du système urinaire; la latéralité droite (la gorge, l’ovaire, la poitrine); le cerveau; les poumons.

Modalités :

  • Par la pression des vêtements.
  • Par la chaleur (chambre chaude, un chapeau).
  • En mangeant trop abondamment.
  • De 16h à 20h.
  • Couché sur le côté droit.
  • Par le pain et les huîtres.
  • En buvant des liquides chauds.
  • Par le mouvement.
  • Par les éructations.
  • Après avoir uriné (qui soulage la douleur du dos).
  • Au grand air.
  • En desserrant les vêtements.

Essence :

Sankaran :

Lycopodium a le sentiment que s'il demeure ‘petit’, sa survie sera difficile, qu’il sera humilié... Le thème central est donc l’ambition, un désir de devenir plus ‘grand’, plus puissant, de gagner une position importante, le barreau le plus élevé de l’échelle.

Il est très ambitieux et il peut employer tous les moyens pour atteindre ses objectifs. Il est dictatorial, dominant et il utilisera n’importe qui pour arriver à ses fins. Mais il a une crainte énorme de tout ce qui est nouveau : de nouveaux projets, de rencontrer de nouvelles personnes.

Car il manque de confiance en lui. Il se sent incapable. Il compense en essayant d’anticiper. Il critique les autres dans le but d’établir sa propre supériorité.

Grandgeorge :

Trop à droite. Surdéveloppement de l’hémisphère droit conduisant à un fort désir de puissance et à un tempérament ‘macho’.

L’individu Lycopodium veut retrouver le pouvoir, la puissance, la dignité perdus mais, en quelque part, il manque de confiance en lui. Il manque d’ouverture d’esprit, en particulier sur le monde gauche, celui des sentiments.

Dans la société, les sujets Lycopodium sont souvent des petits chefs aux vues étriquées, autoritaires mais peu courageux, souffrant de problème de foie.

Vithoulkas :

Lâcheté: voilà le thème central de Lycopodium. Il se sent faible et plein d’insuffisance, incapable de faire face aux responsabilités et par conséquent, il veut les éviter. Extérieurement, il se présente comme une personne capable, douée d’une affabilité extravertie et de courage. Mais en le sondant habilement, on aura la possibilité de mettre en évidence la véritable image du remède.

C’est en général dans le domaine sexuel que se manifestent les premiers signes de déséquilibre. Le sujet recherchera des situations où il pourra prendre son plaisir sans avoir à faire face aux responsabilités.

Nous trouvons chez ces patients une peur constante que les autres ne découvrent la vérité au sujet de leur faiblesse intérieure.

Murphy :

Ça peut être un enfant timide, sensible qui se sent rabaissé par un parent dominateur ou un membre de la famille. Le doute s’insinue alors dans sa tête. Il se demande si il est correct, si il fait bien.

Il est important de bien réussir en classe pour justement prouver qu’il peut faire bien. Pourtant, si il doit passer un examen, il aura de gros doutes et un grand manque de confiance dans sa capacité de réussir.

Il anticipe beaucoup et il se prépare pour éviter que les choses se passent mal. Généralement, les sujets Lycopodium arrivent, par leur intelligence, à compenser une partie de leur manque de confiance en eux.

Coulter :

Il a une tournure d’esprit profondément et fortement conservatrice. Sauver la face est toujours au premier plan de ses soucis.Une caractéristique dominante est la tendance de Lycopodium à protéger les étrangers plutôt que les siens.

Résistant et robuste, il renaît comme un phénix de ses cendres et se lance dans autre chose. Des expériences et des événements qui en terrasseraient d’autres ne le terrassent pas lui. Cette aptitude à survivre là où d’autres n’y arrivent pas s’observe chez des patients qui ont eu une enfance traumatisante, comme le fait d’être orphelin, d’avoir des parents alcooliques ou hostiles, d’avoir été victime de divorces douloureux ou d’avoir vécu la guerre.

Lycopodium a besoin de se sentir détaché quasi en permanence et presque à tout prix. Il émet un signal subconscient « pas trop près, s’il vous plaît, pas trop d’exigences émotionnelles. Je vous aime bien, mais gardez vos distances ». Il ne permet pas qu’on pénètre le cœur de ses réserves et reste donc, en fin de compte, inaccessible.

Haut de la page

Observations personnelles:

Lycopodium est le plus important remède lié à ‘l’amour du pouvoir’. Il l’exercera avec une grande autorité, en étant extrêmement sensible à toute forme de contestation. Mais avant de prendre le pouvoir, il aura bien pris la mesure des adversaires et des possibilités. Car la clef pour comprendre Lycopodium, c’est de savoir qu’il ne joue qu’à coup sûr. Calcul, stratégie mais aucune audace ni courage.

C’est pourquoi on le voit souvent exercer un pouvoir tyrannique sur les faibles (beaucoup d’hommes qui se comportent en despote dans le milieu familial) mais être beaucoup plus discret, pour ne pas dire ‘flatteur’ face aux gens plus forts.

L’un des thèmes centraux du remède est le manque de confiance en soi. Tout se passe comme si, dans l’enfance, il n’avait jamais reçu d’encouragements du père lui permettant d’agir et d’avancer dans la vie avec confiance.

Ce manque de ‘reconnaissance’ sera le moteur de son action. Toute sa vie, Lycopodium cherchera la reconnaissance du père (le géniteur ou les symboles liés à l’autorité paternelle... la police, l’armée, la loi, la société, la politique...).

C’est pourquoi on trouvera de nombreux Lycopodium dans des professions d’autorité (chef de police, ministre, curé, professeur, juge, cadre supérieur, etc.) comme si cette place dans la hiérarchie lui permettait enfin d’être reconnu par son père.

On notera d’ailleurs que ce remarquable signe n’appartient qu’à Lycopodium: pleure lorsqu’il est remercié. On pense à tous ces hommes ‘forts’, sombres, autoritaires, souvent peu liants qui versent de chaudes larmes lorsqu’on organise une fête pour les célébrer. Enfin, ils sont reconnus.

Lycopodium est un remède plus souvent prescrit aux hommes qu’aux femmes. Encore que depuis 100 ans, il est très clair qu’il y a beaucoup plus de femmes à qui le produit convient. En ce qui me concerne, la proportion est de 80%-20%.

Physiquement, certains traits peuvent possiblement nous aider. J’ai remarqué que le nez était souvent assez fort (le nez, représentation de l’intellect). Le menton est parfois volontaire. Plus âgé, on remarque parfois des taches jaunâtres sur les tempes.

Le bas ventre (sous le nombril) est facilement ballonné (gaz-constipation-borborygmes).

Il est aussi vrai que l’on est parfois mis sur la piste d’une prescription de Lycopodium en constatant le grisonnement prématuré des cheveux.

Remède de désir de domination, Lycopodium est cependant l’un des plus importants remèdes d’impotence sexuelle chez l’homme (absence d’érection ou tout simplement de désir).

Le fait que de nombreux symptômes soient de latéralité droite (mal de tête, douleur au foie, sciatique, gonflement du genou, etc.) peut être un élément qui nous fasse penser à Lyco.

Lycopodium ou Lypocodium? En 20 ans d’enseignement, j’ai très souvent remarqué que les sujets auxquels le remède pouvait convenir avaient parfois de la difficulté à prononcer le nom du remède convenablement. C’est un remède de dyslexie, donc de nombreuses fautes d’orthographe.

Si vous avez un ami Lyco., il vous invitera pendant 10 ans au même restaurant; il ira 10 ans au même lieu de vacances, etc. Lyco a besoin de sécurité. Il la trouve dans une certaine routine et ne veut pas changer d’habitudes. ‘La meilleure surprise, c’est pas de surprise’.

Hypoglycémie. C’est pourquoi il se sent faible en fin d’après midi; c’est pourquoi il doit se lever la nuit pour manger; c’est pourquoi il consomme tant de sucreries, de boissons gazeuses.

J’ai aussi souvent remarqué que les sujets Lycopodium ont de la grande difficulté à retenir les noms propres. Lorsqu’ils vous disent qu’ils sont allés voir un film (dont ils n’arrivent plus à se souvenir du titre) joué par tel ou tel acteur (dont ils n’arrivent plus à se souvenir du nom...).

Un trait particulier que j’ai remarqué chez les sujets Lycopodium : ils regardent souvent leur montre ou l’horloge. En fait, ils savent exactement l’heure qu’il est mais ils se rassurent en voyant que le cadran confirme leur impression.

Les manières galantes de Lycopodium masquent souvent un indéracinable chauvinisme sexuel. Dans la vie de famille, cela peut se manifester par un favoritisme flagrant à l’égard de ses fils ou, pour moins, un plus grand respect de leurs désirs que de ceux de ses filles et ça peut également être vrai pour les femmes à l’inverse.

Peu de types sont aussi experts à occulter les réalités indésirables et à se cacher à eux-mêmes ce qu’ils ne veulent pas admettre. Il dira : « Voici un problème; maintenant, comment est-ce que je l’évite? ». « Je n’ai pas besoin d’assistance, ma femme peut en avoir besoin, mais pas moi ». « Quel problème? Je n’ai pas de problème ».

Il fait preuve d’impatience face à une santé défaillante. Il pense qu’il est au-dessus du besoin d’assistance médicale et qu’un homme fort devrait vaincre la maladie par la force de sa volonté.

Lycopodium, ce sont les traits bien dessinés qui gagnent en dignité et en beauté avec l’âge, les manières charmeuses, l’intelligence subtile et le style sophistiqué. D’autre part, c’est la froideur et l’insensibilité dans les rapports personnels. L’intellect souvent fort peut être révélé par le front proéminent. Ceci est un trait remarquable. Il faudrait penser au remède pour tout patient avec un front haut et bombé ou large, ou bien dessiné, avec ou sans plis marqués, ou pour celui qui manifeste une « tendance à froncer les sourcils » (Kent).

Haut de la page

Symptômes psychiques

  • Manque de confiance en soi (comportement souvent ‘réservé’).
  • Il est plutôt introverti en tant qu’individu. Aversion à entreprendre quelque chose
  • de nouveau.
  • Dictatorial, se donnant facilement un air hautain (complexe d’infériorité).
  • Planificateur, calculateur, avare.
  • Gros ego et comportement égocentrique. Trop préoccupé par lui-même pour se soucier des autres.
  • Peur des responsabilités. Ce qui ne l’empêchera pas souvent d’en avoir de très importantes. Mais on se souviendra que Lyco. ne joue que lorsqu’il est certain de gagner.
  • C’est d’ailleurs pourquoi on retrouve aussi chez ce sujet de la lâcheté. La peur est profonde, l’audace souvent absente. Lyco. prétend souvent ne pas voir…
  • Peur de la solitude mais souvent à la recherche d’une présence silencieuse. C’est le mari qui supporte mal que sa femme soit absente lorsqu’il est de retour du travail mais qui, si elle est là, préférera lire son journal en paix.
  • Aggravation par la présence d’étrangers. (Lycopodium est bien dans un environnement connu qu’il peut contrôler).
  • On retrouve parfois l’aversion pour les femmes (comme on a pu le constater dans certaines institutions contrôlées par certains types d’hommes).
  • Aversion pour ce qui est nouveau. Lycopodium est un sujet qui souffre de constipation lorsqu’il n’est pas à la maison.

Symptômes généraux:

  • Frileux mais < dans une pièce chaude. Grand besoin de grand air frais. Il aime prendre sa marche après les repas.
  • Hypoglycémie et diabète.
  • Latéralité droite. Les problèmes commencent de ce côté. À la longue, ils gagneront le côté gauche. (À observer : le président Poutine, lorsqu’il marche, balance beaucoup le bras gauche mais à peine le bras droit!).
  • Désir important de sucreries. Il ne rate pas un dessert. Il peut adorer les boissons gazeuses.
  • Désir et amélioration par la nourriture chaude. Pas amateur de salades parce que c'est froid.
  • Aggravation entre 16 et 20 heures (parfois vers 3 et 4 heures). Entre 16 et 20 heures, le mal de tête, la douleur sciatique droite, la crise d’asthme mais surtout une grande lassitude.
  • Appétit parfois facilement comblé (quelques bouchées et il arrive au dessert) ou parfois l’appétit d’abord absent, vient en mangeant (de préférence chaud).
  • C’est parfois un remède d’anorexie infantile (l’enfant est parfois Lycopodium parce que le père l’est).
  • Aime manger avant d’aller au lit ; c'est l’un des rares remèdes se levant la nuit
  • pour manger.
  • Remède général de sclérose à tous les niveaux.

Symptômes locaux:

  • Plus de 80% des Lycopodium ont des problèmes gastro-intestinaux: de nombreux gaz, des ballonnements, des borborygmes, de la constipation…
  • Reflux oesophagien brûlant.
  • Ulcère duodénal.
  • Lithiase biliaire (souvent de nombreux calculs).
  • Constipation (particulièrement lorsqu’il est en dehors de la maison…en voyage).
  • Sensation de brûlure entre les omoplates (Sulfur, Phos.).
  • Varices.
  • Douleurs dans le bas du dos > en urinant (l’amélioration en urinant est d’ailleurs
  • une modalité générale).
  • Sable rouge dans les urines.
  • Impuissance et éjaculation précoce.
  • Le pied droit est plus froid que le gauche.
  • On retrouve aussi fréquemment des fissures au niveau du talon (surtout droit).
  • Obstruction chronique du nez, ce qui en fait un grand remède de ronfleur.
  • Furoncles (particulièrement aux aisselles).
  • Psoriasis, urticaire.

Étiologies:

  • Le besoin de reconnaissance non comblé.
  • Le vieillissement.

Lycopodium est l’un de mes cinq remèdes préférés pour...

  • La constipation.
  • Les problèmes survenant du côté droit.
  • Le psoriasis.
  • Les excès d’autorité et l’irritabilité.
  • La fatigue psychique et physique.

Mais c’est aussi souvent l’un des 10 plus importants remèdes pour :

  • L’arthrite.
  • L’asthme.
  • Les furoncles.
  • Le diabète.
  • La diphtérie.
  • La mauvaise digestion.
  • Les hémorroïdes.
  • Les douleurs et problèmes du foie.
  • La spermatorrhée.
  • La tuberculose.

Cinq caractéristiques presque uniques de Lycopodium :

  1. Pleure lorsqu’on l’honore ou le remercie.
  2. Les cheveux deviennent gris prématurément.
  3. Aversion à porter un chapeau.
  4. Fissure sous le talon droit.
  5. Se lève la nuit pour manger.

Résumé :

  1. Manque de confiance en soi; aggravation par ce qui est nouveau, par les responsabilité.
  2. Problèmes gastro-intestinaux. Gonflement de l’estomac, de l’abdomen.
  3. Latéralité droite des symptômes.
  4. Désir de sucreries.
  5. Frilosité améliorée au grand air et aggravation entre 16 et 20 heures.

Haut de la page

Observations:

Asthme :

Ingénieur de 40 ans consultant pour des problèmes d’asthme plus ou moins quotidiens. Les crises ont débuté il y a quelques années. Cheveux presque blancs, fatigue en fin d’après-midi, faible appétit mais gros mangeur de chocolat. Prescription: Lycopodium 200K, une dose par semaine, à cesser dès amélioration.

Consultation suivante, un mois plus tard: Dans les jours qui ont suivi la première prise, une crise plus importante que d’habitude puis une semaine sans apparition. Suite à la seconde dose, trois semaines sans asthme. Plus de deux ans plus tard, le patient a appelé pour un problème de contusion à un genou suite à une chute à ski (Arnica 30CH). Aucune crise d’asthme depuis 2 ans.

Arthrose vertébrale :

Problème d’arthrose vertébrale chez une femme de 52 ans possédant une entreprise de transport. Douleurs < le matin au lever et en fin d’après-midi. Constipation chronique, hémorroïdes, douleurs au foie. Grande fatigue particulièrement en fin de journée. Tempérament autoritaire, intransigeant. Grande consommatrice de boissons gazeuses. Prescription: Lycopodium 9CH une fois par jour. Amélioration d’environ 50% des douleurs d’arthrose et de 80% de tous les autres symptômes en moins d’un mois (sauf de la constipation qui demeure très présente).

Deuxième prescription, 6 semaines plus tard, Lycopodium 9CH 3 fois par semaine et arrêt complet de tous les produits laitiers (pour lesquels la patiente a un faible). Une semaine plus tard, les selles sont plus régulières, les douleurs d’arthrose presque complètement disparues.

Troisième consultation: Lycopodium 30CH une fois par mois si nécessaire.

Fissure sous les talons :

Une dame de quarante ans, chef d’entreprise, consulte principalement pour des douleurs à la marche provoquées par des fissures sous les talons. À l’interrogatoire, j’apprends : que la fissure est pire sous le talon droit; qu’elle souffre parfois de douleurs au foie, de constipation, de ballonnements abdominaux. Le caractère? Celui d’une femme dirigeant une trentaine d’hommes. Une main de velours dans un gant de fer! Je lui prescris Lycopodium 9CH à prendre tous les jours et une dose de 200K la fin de semaine.

À la deuxième consultation, les fissures sont disparues (celles sous le talon gauche depuis déjà trois semaines). La digestion est meilleure et l’énergie améliorée d’environ 25% (elle ne s’était pas plainte de fatigue).

Ballonnements.

Un jeune homme dans la vingtaine consulte parce qu’aussitôt qu’il commence à manger, il ballonne de façon très importante. Il doit défaire les boutons de son pantalon et ajuster sa ceinture. Il est gêné par de nombreux gaz. Parce qu’il est un gros consommateur de sucreries, je lui suggère Lycopodium 9CH à prendre à tous les jours pendant un mois. Les ballonnements deviennent rapidement moins importants et moins fréquents.

Haut de la page

l'Âme et l'Essence de 100 remèdes homéopathiques
Pour se procurer ce livre

Visionnez gratuitement le cours sur l’étude du remède « Ignatia »